RTFlash

Les moteurs de recherche deviennent intelligents

Question : Quelle est la population de la Chine ? Réponse : 1 298 847 624 habitants (estimation en juillet 2004). Ce jeu de question-réponse, les internautes peuvent l'expérimenter depuis quelques jours en tapant leur requête (en anglais) sur Google.com. Le moteur ne se contente plus de leur fournir une longue liste de liens. Il répond directement à leur question en indiquant sa source d'information. Cette fonction, baptisée Q&A (pour Question and Answer,soit question et réponse), est encore limitée. Elle est uniquement disponible sur la version anglophone de Google et son champ de connaissance est encore restreint (géographie, célébrités, planètes, films...). Mais elle illustre une tendance : la volonté des moteurs de franchir un nouveau cap dans le service qu'ils fournissent aux internautes.

Google n'est pas le seul à pouvoir répondre ainsi du tac au tac aux internautes. Microsoft le propose déjà sur son récent moteur MSN Search, là encore dans la version anglaise uniquement. « La logique de notre moteur est plutôt de trouver les réponses que d'afficher des résultats », explique Sabrina Bucquoy, chef de produit MSN Search. La possibilité de poser la question en langage naturel s'inscrit, selon Microsoft, dans cette logique. « Une requête compliquée sur deux n'aboutit pas et le temps moyen d'une recherche atteint onze minutes. Il est donc impératif pour nous d'apparaître comme un outil de qualité et non comme un simple indexeur de pages Web. » D'ici à la fin du mois, les internautes français pourront eux aussi obtenir des réponses à leurs questions encyclopédiques, en les formulant à leur guise.

Depuis un moment déjà, Yahoo! répond lui aussi directement aux internautes à travers ses « raccourcis de recherche ». Disponibles en version française, ils concernent plusieurs sujets : météo, actualités, traduction, cotations boursières, conversion de devises, etc. En haut de la page de réponse, l'internaute obtient immédiatement la réponse à sa requête : les dernières actualités concernant le référendum sur la Constitution européenne ou le graphique du cours de l'action Renault. Mais Yahoo va encore plus loin en s'associant avec l'encyclopédie libre Wikipedia. Cette dernière intègre déjà le moteur français de Yahoo! pour les requêtes concernant les pays. Ainsi, en écrivant « Chine » l'internaute obtient une fiche synthétique du pays extraite de Wikipédia (résumé rapide, population, capitale, superficie, langue officielle), en même temps que le lien renvoyant vers l'encyclopédie elle-même.

OINet

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top