RTFlash

Vivant

Un mini-rein créé en laboratoire

De nombreuses équipes de biologistes étudient la production en laboratoire d’organes sur mesure à partir de cellules souches. Certaines tentent notamment de former des reins in vitro. Jusqu’à présent, les ersatz d’organes obtenus, dits organoïdes, sont restés immatures, faute d’alimentation sanguine.

Mais, l’équipe de Susan Kimber, de l’Université de Manchester a trouvé une solution à ce problème : utiliser des animaux de laboratoire comme incubateur. Ils ont ainsi créé trois lignées de cellules essentielles à la formation du rein à partir de cellules souches humaines embryonnaires. Puis ils ont greffé ces cellules progénitrices sous la peau d’une souris, dont le système immunitaire accepte les cellules humaines.

Au bout de 12 semaines, les amas de cellules avaient formé de petites structures ressemblant aux unités fonctionnelles du rein. « Ils ont obtenu un début de néphron et un début de glomérule, mais il leur manque le canal excréteur », précise Christian Jorgensen, qui dirige l’Institut de recherche de médecine régénératrice et de biothérapies de Montpellier où il développe des approches similaires sur le pancréas et les articulations.

Ce mini-rein est une structure plus avancée que celles créées in vitro par d’autres équipes. L’équipe britannique a réussi la vascularisation de l’organoïde. "Ils ont même mis en évidence une filtration élémentaire avec des molécules de petit poids moléculaire", complète Christian Jorgensen. "Mais la démonstration finale consistera à restaurer la fonction chez un animal en insuffisance rénale. Pour cela, il faudra des milliers de néphrons et glomérules produits ex vivo alliés à un canal excréteur, et à d’autres technologies, comme la bio-impression 3D, pour organiser ces structures complexes".

Si cela fonctionne, on pourra même y associer une autre technologie : l’obtention de cellules souches à partir de cellules adultes. Le receveur deviendra alors le donneur de cellules souches, et le risque de rejet disparaîtra.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

The University of Manchester

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top