RTFlash

Le m-learning, une solution technologique pour personnaliser l'enseignement

On connaît le m-commerce, la m-banque, le m-marketing. Mais on ne pense peut-être pas souvent au m-learning. Apparemment, les universités et les écoles de commerce non plus. Selon un récent rapport de l'International University Consortium for Executive Education (Unicon), ces établissements devraient mieux exploiter les possibilités du "mobile learning" et prendre plus d'initiatives pour proposer aux étudiants des méthodes d'apprentissage plus individualisées, en se servant des différents terminaux mobiles qu'ils possèdent.

"Ces jeunes utilisateurs sont extrêmement connectés", explique Sébastien Brunet, responsable du Living Lab au Cned. "Pour continuer à les toucher, il faut réussir à faire le lien entre apprentissage formel au sein de la classe et informel (espace personnel, bibliothèque…) grâce aux smartphones ou aux tablettes."

Comment ? En envoyant par exemple résumés et comptes rendus au format textuel, sonore ou vidéo, que ce soit avant ou après les cours effectifs. Ou, dans une démarche plus structurée, en mettant en place des plates-formes collaboratives autour de forums et de groupes d'e-mailing, où étudiants et professeurs échangeraient des informations.

Ces méthodes ont également l'intérêt de faire profiter les étudiants de leurs différents temps morts dans la journée (comme les trajets dans les transports en commun) pour continuer à engranger du savoir. Mais utiliser de tels supports n'est pas sans contrainte. "Nous devons faire face à de vrais problèmes de standardisation technique, il est difficile de proposer des applications complexes, interactives et pertinentes quand les systèmes d’exploitation sont si variés."

Les structures éducatives se trouvent aussi confrontées à des problèmes récurrents de couverture réseau dans certaines zones du globe et au coût élevé des applications de qualité. Surtout, les réflexions autour du m-learning se focalisent trop souvent sur le support, pas assez sur les usages.

L'Atelier

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Wanzl connecte les chariots de supermarchés

    Wanzl connecte les chariots de supermarchés

    Le leader mondial du chariot en libre-service, l’Allemand Wanzl, veut rien moins que révolutionner le shopping dans les magasins. Il a ainsi présenté des chariots en plastique équipés de puces RFID. ...

  • Vers un Internet quantique inviolable

    Vers un Internet quantique inviolable

    Théoriquement, on sait qu'un système de télécommunications quantiques est inviolable car les photons ne peuvent pas être mesurés sans être détruits et de ce fait, toute ...

  • Neutralité du Net : un principe universel que nous devons défendre

    Edito : Neutralité du Net : un principe universel que nous devons défendre

    L’événement est passé relativement inaperçu dans les médias mais risque pourtant d’avoir des effets considérables sur l’avenir de l’Internet au niveau mondial : le régulateur américain des Télécoms, ...

Recommander cet article :

  • Quand l'informatique saura facilement détecter (avec un casque à électrodes ou autre...) les capacités psychiques et cérébrales, dès le début de la scolarisation ou de l'enfance ; puis de distribuer personnellement une couverture de choix d'enseignements adaptés à chacun...; les difficultés scolaires ne seront certainement plus qu'un lointain mauvais souvenir...!

    J'en sais quelque choses, ayant vécu une sortie de corps par étouffement de broncho-pneumonie à cinq, alors incapable de rien retenir, puis jusqu'à 16 ans n'arrivant en rien en classique et langue morte, pas motivé (de plus..., ma mère m'ayant persuadé qu'en lui ressemblant j'avais "forcée-ment' les mêmes difficultés qu'elle !). CROYEZ EN VOUS MÊME SANS LIMITE QUELCONQUE !

  • Poster un nouveau commentaire

back-to-top