RTFlash

Avenir

Lille : Quand un robot humanoïde va à l'école à la place d'enfants hospitalisés

A Lille, le service d’oncologie pédiatrique du Centre Oscar Lambret teste pour la première fois NAO, un robot humanoïde. La mission de ce petit robot est « d’aller » à l’école à la place d’enfants malades, hospitalisés durant un ou plusieurs mois.

Le fonctionnement est simple. NAO porte, sur sa tête, un téléphone portable relié, par wifi, à une tablette qu’utilise l’enfant hospitalisé. Installé en classe, auprès des autres élèves, le robot permet au jeune patient de suivre la classe, faire les exercices, communiquer avec ses camarades et bien sûr avec l'enseignant.

Les patients sont tout de même accompagnés par une enseignante de l’Education Nationale qui leur fait classe, au sein de l’hôpital. "Ce projet renforce le lien social de l’enfant. Il lui permet de garder le contact avec ses camarades et facilite également sa réintégration scolaire. C’est aussi un bon outil pour démythifier l’hôpital, le cancer, auprès des élèves et de leurs parents" continue le docteur Defachelles.

Si le robot NAO est un « outil magnifique », selon l’hôpital, il nécessite une logistique importante. Le premier test, réalisé au printemps 2016, avait demandé un travail de persuasion sur toute la hiérarchie enseignante et un dialogue avec les parents d’élèves, puis avec les élèves eux-mêmes. Pour l’instant, le Centre Oscar Lambret ne possède qu’un robot, au prix de 22.000 euros, et doit déterminer pour quel patient et à quel moment NAO devra être utilisé.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

20 minutes

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top