RTFlash

Un lien entre l'excès de cholestérol et un risque accru de suicide chez les femmes...

Une étude japonaise portant sur une cohorte de 16 341 hommes et de 28 905 femmes, âgés de 40 à 69 ans et suivis pendant près de 20 ans, a mis en lumière un lien entre le taux de cholestérol total et le risque de suicide.

Dans cette population, durant la période du suivi (en moyenne 19 ans pour les hommes et 20 ans pour les femmes), les auteurs dénombrent 185 suicides (107 hommes et 78 femmes). Et ils constatent, mais seulement chez les femmes, une association entre cholestérol total et risque de suicide : comparées aux femmes avec un taux de cholestérol total normal, celles avec un taux de cholestérol élevé présentaient un risque significativement accru de suicide.

Cette étude originale montre par ailleurs qu'une élévation de 0,26 mmol/l du LDL et du cholestérol non HDL semble également entraîner une augmentation statistiquement significative du risque de suicide toujours chez les femmes.

Ces recherches montrent également que cette corrélation ne semble exister qu'avec les femmes avec un Indice de Masse Corporelle (IMC) inférieur à 25 kg/m2, mais pas les femmes en surpoids ni obèses. Ce dernier constat est paradoxal, dans la mesure où le surpoids (reflété par l’IMC) constitue, par lui-même, à la fois un autre facteur de risque cardiovasculaire et un facteur de risque psychologique, en altérant généralement l’image de soi.

Les auteurs estiment que d’autres recherches sont nécessaires pour « clarifier cette association » insolite. Il faudrait aussi savoir si les résultats de cette étude ne concernant que des Japonais se retrouveront dans d'autres travaux du même type concernant des populations de culture différente.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

NCBI

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top