RTFlash

L'Intelligence Artificielle, principale source d'économies dans le secteur de la santé ?

Selon le dernier rapport du cabinet Accenture, le développement de l'Intelligence Artificielle pourrait entraîner 150 milliards de dollars d'économie dans les dépenses de santé d'ici 10 ans, uniquement aux Etats Unis. Le marché de l'IA appliqué au secteur de la santé avec un taux de croissance annuel estimé de 40 % jusqu'en 2021 est entré dans une phase de croissance exponentielle. Il devrait passer de 600 millions de dollars en 2014 à plus de 6.6 milliards en 2021, soit une croissance d'un facteur 11 en 6 ans.

Pour les auteurs de l'étude, l'IA représente une formidable opportunité pour toutes les structures de soins de rationaliser leurs coûts et de gagner en productivité. En analysant des récentes études cliniques et économiques, Accenture montre que les économies potentielles se feront principalement dans cinq domaines d'applications : la chirurgie assistée par robot (40 milliards de dollars), les assistants infirmiers virtuels (20 milliards de dollars), l'aide administrative (18 milliards de dollars), et la réduction de l'erreur de posologie (16 milliards de dollars).

Les auteurs ont par exemple pu estimer que la chirurgie assistée en améliorant l'intégration des informations du dossier médical, la mise en œuvre de nouvelles techniques et la précision des techniques permettra ainsi de réduire la durée des séjours de 21 %.

Les assistants infirmiers virtuels en détectant à distance l'apparition de nouveaux symptômes et en n'alertant les cliniciens qu'en cas de nécessité permettront de réduire de façon significative les visites inutiles et d'économiser plus de 20 % de temps de travail infirmier. Enfin, ce n'est pas moins de 51 % du temps de travail des infirmiers et 17% de celui des médecins qui pourra être réaffecté par l'usage d'assistants administratifs qui pourront gérer le dossier médical, les courriers, les prescriptions, le diagnostic...

Le rapport souligne également l'importance de la protection des données qui doit plus que jamais devenir une préoccupation majeure. "Les acteurs de l'écosystème de santé devront travailler ensemble de manière éthique et être sûrs de la façon dont ils gèrent les informations critiques sur les patients".

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Accenture

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top