RTFlash

Des insectes télécommandés pour seconder les secouristes…

Un groupe de biomécaniciens de l’Université Nanyang à Singapour est parvenu à robotiser un scarabée à l’aide d’une puce électronique attachée sur le dos du coléoptère et reliée à ses antennes. Long de 2,5 centimètres, il s’agit ainsi du plus petit robot-insecte du monde.

"C'est le dernier né des zombiptères, ordre nouveau d'insectes que nous avons créé. Il est réduit en esclavage par des expérimentateurs au moyen d'un appareillage électronique qui lui est greffé", souligne l'étude. À terme, les scientifiques espèrent se servir de ces insectes robotiques pour se glisser dans les décombres et retrouver d’éventuels survivants lors des catastrophes naturelles.

Ce n’est pas la première fois que les chercheurs parviennent à télécommander un insecte. Néanmoins, l'originalité de cette expérience réside dans le fait qu'ils ont choisi de stimuler les antennes du coléoptère plutôt que ses muscles. Ainsi, lorsqu’un signal électrique va être envoyé à l’antenne gauche, il pensera qu’il y a un obstacle et tournera à droite. À l’inverse, si l’antenne droite est stimulée, l’insecte virera à gauche. Pour le faire reculer, les deux antennes doivent simultanément être stimulées.

Le DARPA, département de recherche de l'armée américaine, travaille également sur des projets similaires de contrôle à distance d'insectes. L'idée est d'en faire des auxiliaires pour les commandos et forces spéciales qui pourraient ainsi explorer à distance certains lieux difficiles d'accès, avant d'intervenir.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Soft Robotics

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top