RTFlash

Ford annonce des voitures entièrement connectées pour 2018

Ford a annoncé qu'il comptait équiper tous ses véhicules neufs de cartes 4G dès 2018. Selon Don Butler, en charge des véhicules connectés pour Ford, "Après avoir connecté les gens, dès 2007, avec la commande vocale, puis connecté les terminaux mobiles des passagers, nous allons connecter la voiture elle-même". Une fonctionnalité jusque-là réservée aux véhicules haut de gamme, que Ford va progressivement généraliser à toute sa gamme. D'autres constructeurs devraient le suivre, puisque dès le 31 mars 2018, tous les véhicules devront nativement proposer la fonction d'E call, un appel automatique des secours en cas d'accident.

Il ne s'agit pas uniquement de connecter le système de divertissement de bord, mais bien de distribuer Internet à tous les passagers. La voiture se transformera en hotspot wi-fi roulant sur lequel pourront être connectés dix terminaux. La connectivité s'étendra aussi à un rayon de 10 mètres autour du véhicule. Le signal reçu par l'antenne 4G du véhicule sera transformé en connexion wi-fi haut débit, permettant de streamer des films, de la musique, des jeux en ligne, promet Ford.

La marque proposera gratuitement des services liés au véhicule, comme la possibilité de contrôler certaines fonctions à distance (niveau d'essence, pré-chauffage de l'habitacle, par exemple). Les conducteurs voulant bénéficier du wi-fi devront souscrire un forfait data mensuel auprès du constructeur, qui sera "compétitif par rapport à ce que proposent les opérateurs", annonce John Butler.

En connectant ses véhicules, et bien qu'il promette de respecter la vie privée de ses utilisateurs, Ford disposera de données nouvelles sur l'utilisation de ses véhicules et pourra proposer des services sur mesure. Au CES 2017, il avait d'ailleurs annoncé la possibilité d'effectuer des achats sur Amazon dans son véhicule. Le constructeur entend continuer sur la même voie.

Plutôt dans le commerce et le divertissement que l'économie du partage ; "Ce qui nous disent les conducteurs pour l'instant, c'est qu'ils ne sont pas forcément prêts à partager leur véhicule", affirme Don Butler. "Nous devons poser les bases de cet écosystème, puis écouter nos clients pour voir vers quelles expériences il souhaitent aller".

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

L'Usine Digitale

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top