RTFlash

Les entrailles de la Terre recéleraient d'énormes quantités d'eau sous forme minérale

Selon des chercheurs canadiens dirigés par Graham Pearson (Université de l’Alberta à Edmonton, Canada), il y aurait d'énormes quantités d’eau emprisonnées dans la « zone de transition », cette région du manteau terrestre située entre 410 et 660 km sous la surface de la Terre.

Leur hypothèse s'appuie sur le fait qu'un diamant découvert au Brésil en 2009 contient un minéral formé dans la zone de transition et comprenant 1 % d’eau. Par extrapolation, ces chercheurs en déduisent que la quantité d’eau présente dans la zone de transition pourrait être plus importante que l’eau de tous les océans actuels réunis.

Toutefois, ces scientifiques insistent sur le fait que ces gigantesques quantités d’eau, peut-être présentes dans la zone de transition, ne se présentent pas sous la forme de masses d’eau liquide, en raison des conditions de pression et de température qui règnent à de telles profondeurs. Cette eau serait donc à l’intérieur des minéraux.

Ces chercheurs précisent que le petit diamant (un dixième de gramme) qu'ils ont étudié s'est formé dans une région très profonde du manteau terrestre : la « zone de transition », située à une profondeur comprise entre 410 à 660 km. En analysant par diffraction aux rayons X la nature d’un fragment de minéral inclus dans ce petit diamant, ces scientifiques ont ensuite découvert qu’il s’agissait d’un fragment de ringwoodite, une forme d'olivine qui ne peut se former qu'à très grande profondeur.

Mais la découverte majeure de cette équipe est que cette ringwoodite contenait 1 % d’eau. Selon le géochimiste Graham Pearson, si l’on se base sur cette proportion de 1 %, alors cela signifie que la zone de transition pourrait même contenir à elle seule plus d’eau que tous les océans du monde réunis…

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

    back-to-top