RTFlash

Matière

Doubler la puissance des éoliennes grâce aux matériaux supraconducteurs

Un groupe de chercheurs européen spécialisé dans les matériaux supraconducteurs a obtenu des résultats qui pourraient révolutionner la production d’énergie renouvelable et permettre, par exemple, de doubler la puissance d’une éolienne.

Baptisé Eurotapes, ce consortium scientifique concentre depuis plusieurs années maintenant ses recherches sur la supraconductivité (capacité de certains matériaux à conduire le courant électrique sans aucune résistance) et vient d’obtenir des résultats potentiellement révolutionnaires pour les filières de production renouvelable.

Cherchant à produire des rubans supraconducteurs moins chers et plus efficaces, il serait parvenu à réaliser 600 mètres de ruban supraconducteur avec un procédé qui en réduit le coût de production via l’utilisation d’un matériau inédit, explique dans un communiqué l’Institut des sciences des matériaux de Barcelone (ICMAB), coordinateur du consortium.

"Ce matériau, un oxyde de cuivre, est comme un fil qui conduit cent fois plus d’électricité que le cuivre. Avec ce fil, on peut par exemple produire des câbles qui transportent beaucoup plus d’électricité ou bien générer des champs magnétiques plus intenses qu’actuellement", souligne le professeur Xavier Obradors.

Ses applications possibles sont donc très prometteuses pour la production d’énergies renouvelables. En matière d’énergie éolienne par exemple, ce nouveau matériau pourrait équiper des aérogénérateurs plus puissants et permettre de "doubler la puissance d’une éolienne", assure M. Obradors.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurotapes

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Dr. Goulu

    6/05/2017

    la puissance d'une éolienne est limitée par la limite de Betz ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Limite_de_Betz ) et les éoliennes en sont très proches . Il est donc exclu que l'utilisation d'une génératrice à supraconducteurs double sa puissance. Le but est probablement plutôt de remplacer les génératrices à aimants permanents par des génératrices à induction en grappillant les quelques % de rendement qui les séparent...
    A part ça je suis assez surpris d'entendre un professeur parler de "conduire cent fois plus d’électricité". Ca ne veut rien dire pour quiconque a des bases en physique. Densité de courant 100x plus élevée , ça peut-être....

  • Poster un nouveau commentaire

back-to-top