RTFlash

Les dépôts jaunes au coin de l'oeil prédictifs du risque cardiovasculaire

Les dépôts jaunâtres au coin interne de l'oeil ou sur la paupière, également appelés xanthélasma, constituent un facteur prédictif de risque cardiovasculaire, selon une vaste étude danoise publiée dans le British Medical Journal.

Ces dépôts jaunâtres sont des dépôts de cholestérol ; de la même manière, il peut exister un arc blanchâtre autour de la cornée (ils vont former un arc que l'on appelle arc cornéen et qui existe aussi de façon physiologique chez les personnes âgées). Ces signes peuvent apparaître chez les personnes présentant une hypercholestérolémie majeure, mais à l'inverse, être présents chez des gens dont le bilan sanguin ne montre aucun signe d'excès de cholestérol. Pour savoir si ces manifestations témoignaient d'un risque cardiovasculaire (crise cardiaque, maladie cardiovasculaire, accident vasculaire cérébral, décès prématuré), l'équipe dirigée par le Professeur Anne Tybjaerg-Hansen à l'Université de Copenhague a suivi 12 745 individus participant à l'étude Copenhagen City Heart Study. Cette vaste étude lancée en 1976 s'est achevée en 2009.

Lors de leur inclusion, seuls 4,4 % des participants présentaient un xanthélasma et près d'un quart un arc cornéen. Au cours du suivi, 1872 personnes ont eu une crise cardiaque, 3 699 ont développé une maladie cardiovasculaire, 1 498 ont eu un AVC, 1 815 une maladie cérébrovasculaire et 8 507 sont morts.

L'analyse des chercheurs montre que, quels que soient l'âge et le sexe, le risque d'attaque cardiaque, de maladie cardiovasculaire et de décès dans les 10 ans était plus élevé chez les personnes présentant un xanthélasma. De plus, ce sur-risque était indépendant des autres facteurs de risques cardiovasculaires connus tels que le tabagisme, l'obésité, l'hypertension et même l'hypercholestérolémie.

Les hommes âgés de 70 à 79 ans avec des dépôts jaunâtres au coin de l'œil avaient ainsi un risque supérieur de 12 % par rapport à ceux du même âge sans xanthélasma. Pour les femmes, le sur-risque était ainsi de 8 %. En revanche, l'arc cornéen n'apparaît pas comme un signe prédictif d'attaque cardiaque ou de maladie cardiovasculaire.

Les auteurs concluent que la présence de xanthélasma pourrait aider les médecins au diagnostic de ces pathologies, notamment dans les pays où l'accès aux laboratoires d'analyse sanguine et aux dosages lipidiques est difficile, et ce même si l'élévation du risque est relativement faible. Plus globalement, ces résultats soulignent l'importance de l'examen clinique, qui ne doit aucunement être négligé au profit des analyses biologiques et autres examens d'imagerie.

Doctissimo

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • toupou gbade

    15/04/2016

    au lieu des taches jaunes moi cest une couche blanche au coin de loeil.sa me fait mal .qen dites vous a sa?

  • Poster un nouveau commentaire

    back-to-top