RTFlash

Vivant

Des chercheurs taïwanais trouvent la substance clé pour la régénération des cellules cérébrales

Des chercheurs des Instituts Nationaux de Recherche en Santé de Taïwan (Taiwan’s National Health Research Institutes - INDH) ont identifié, à partir de cellules souches, une substance à l’'échelle nanométrique qui peut réparer les nerfs cérébraux endommagés et ouvrir ainsi la voie au développement d’'un remède contre les maladies neurologiques et dégénératives.

Après cinq ans de travail, une équipe de chercheurs dirigée par Li Hua-Jung, chercheur assistant à l’institut de médecine cellulaire et systémique de l'’INDH, a réussi à extraire des exosomes provenant de cellules souches présentes dans les graisses corporelles et la moelle osseuse, et aux capacités réparatrices pour les nerfs endommagés.

Les exosomes sont de petites vésicules (organe dont la forme est similaire à un petit sac et contenant des sécrétions liquides) de 30 à 150 nm qui contiennent ARN (acide ribonucléique) et protéines, présents dans de nombreux fluides eucaryotes, dont le sang, l’'urine et les milieux cellulaires. Elles permettent la communication entre les cellules, au même titre que la membrane cytoplasmique.

Contrairement aux thérapies traditionnelles à base de cellules souches, les exosomes ne sont pas des cellules vivantes et ne peuvent donc pas se développer en cellules cancéreuses après avoir été injectées dans les parties endommagées du corps qu'’ils sont censés réparer. Grâce à leur taille nanométrique et à leur couche externe de lipide, les exosomes peuvent facilement circuler dans le sang et passer à travers les barrières cérébrales vers les nerfs endommagés d’'un patient souffrant.

L'’équipe de recherche a constaté qu’'une semaine après l’'injection des exosomes chez des souris dont l'’hippocampe (structure du cerveau qui joue un rôle central dans la mémoire, et dont le rétrécissement est associé à la maladie d’Alzheimer) avait été endommagé, les nerfs ont commencé à développer des synapses - structures qui permettent à un neurone ou à une cellule nerveuse de transmettre un signal électrique ou chimique à un autre neurone. Dans notre cerveau, les synapses sont innombrables : 100 milliards de neurones établissent chacun plusieurs milliers de contacts, réalisant ainsi un véritable réseau de communication !

Taïwan est le premier pays à avoir réussi à extraire des exosomes qui travaillent à la réparation des cellules cérébrales. Cette technique a d’ailleurs été brevetée à Taïwan, et des demandes de brevets sont actuellement déposées aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Japon.

Bien que la recherche des exosomes de l’'équipe soit actuellement limitée au traitement des maladies neurologiques, elle pourrait être appliquée à l’'avenir aux thérapies contre les maladies dégénératives, les organes endommagés, les lésions cérébrales et la moelle épinière, les AVC ou encore les troubles de l’'apprentissage.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Focus Taiwan

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top