RTFlash

Vivant

Le cerveau continue à grandir toute la vie…

C’est une découverte étonnante que vient de faire une équipe du département de psychologie du Stanford Neuroscience Institute de l'Université de Stanford (Etats-Unis). Jusqu'à présent, il était admis que le cerveau cessait de se développer à l'âge adulte, même s'il continuait toute la vie à établir de nouvelles interconnexions entre neurones.

Mais en couplant deux techniques d’imagerie, l’IRMf (fonctionnelle) qui visualise indirectement l’activité du cerveau et l’IRMq (quantitative) qui évalue la quantité de tissu cérébral, ces chercheurs américains ont découvert, en analysant les cerveaux de 22 enfants de 5 à 12 ans, et ceux de 25 adultes de 22 à 28 ans, qu’une zone du cortex (couche plissée qui recouvre les hémisphères) continuait à croître, de l'enfance à l'âge adulte, contrairement aux structures avoisinantes.

Cette région, c’est le gyrus fusiforme, une circonvolution localisée sur la face inférieure du lobe temporal, spécifique des hominidés (humains et grands singes), qui devient active lorsqu’un sujet regarde un visage. C’est grâce à elle que l’on est (plus ou moins) physionomiste. Les chercheurs constatent également que ces changements se font sur une échelle de temps qui reflète les améliorations de la capacité des gens à reconnaître les visages.

« Quelle surprise quand nous avons constaté qu’un tissu cérébral était en croissance et que cette croissance avait un impact sur le fonctionnement cérébral », assure Jesse Gomez, co-auteur de l’étude. Comment ce gyrus fusiforme grossit-il ? « Il n'intègre pas de nouveaux neurones », assure Kalanit Grill-Spector professeure et auteure senior de l'étude. « Mais il est le lieu d'une prolifération de fibres conductrices des neurones (axones et dendrites) ainsi que de cellules gliales, qui soutiennent les neurones ».

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Stanford

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top