RTFlash

Vivant

Une avancée lyonnaise contre le lymphome

On le sait, Lyon est l'un des pôles d'excellence mondiale dans le traitement du lymphome. Et cette compétence reconnue vient d'être à nouveau confirmée par une étude des Hospices Civils de Lyon portant sur les patients atteints de lymphomes B agressifs. Chez ces patients pour qui les traitements traditionnels avaient échoué, un nouveau traitement s'est révélé efficace.

Cette thérapie utilise les cellules immunitaires des patients eux-mêmes, qui sont prélevées puis modifiées. Un gène capable de déceler les cellules cancéreuses et de les tuer est introduit dans les cellules immunitaires du patient avant qu'elles ne soient réintroduites dans son organisme. Cette nouvelle approche thérapeutique permet d'offrir de nouveaux espoirs à certains patients atteints de leucémie ou de lymphomes, qui n'étaient plus réactifs aux traitements traditionnels.

Pour cette étude, 51 patients ont bénéficié de ce nouveau traitement. Les résultats montrent que plus de la moitié ont pu constater une nette régression de la tumeur. Et pour 37 % d'entre eux, la tumeur n'est plus détectée aux examens après trois mois de recul.

Ce traitement immunologique devrait être encore amélioré pour pallier les effets secondaires indésirables comme la fièvre, des chutes de tensions ou des troubles neurologiques. Mais Gilles Salles, professeur au CHU de Lyon, ne veut pas se limiter au traitment des cancers du sang et souhaite également expérimenter ce traitement d’ici deux à trois ans sur des « tumeurs solides » qui peuvent se développer dans n’importe quel tissu : peau, muqueuses, os, organes, et qui représentent 90 % des cancers humains.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

HCL

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top